L'impédance des enceintes hifi

Qu'est ce que l'impédance ?

L'impédance électrique mesure l'opposition d'un circuit électrique au passage d'un courant alternatif sinusoïdal. Bien qu’il soit toujours question d’ohm, une impédance ne doit surtout pas être confondue avec une résistance pure dont la valeur reste fixe. Une impédance variera en fonction de la fréquence, passant tour à tour pour une même enceinte hifi de 3,5 ohms à 25 ohms voire parfois plus dans le grave selon la technologie utilisée (charge close, bass-réflex, labyrinthe, etc.).

L'impédance... un mystère pour beaucoup

La norme officielle

Les 8 ou 4 ohms couramment indiqués dans les caractéristiques et fiches techniques d'enceintes acoustiques hifi relèvent de la norme N60065 imposée dans les années 90. Celle-ci considère seulement l’impédance de l’enceinte hifi en plein médium à une fréquence de 1000 Hz ; on la dira alors de 8 ohms. Mais contrairement à une résistance, une impédance varie selon la fréquence.

Variation de l'impédance

Si l’impédance mesurée à 1000 Hz est 8 ohms, l’enceinte hifi sera alors déclarée comme étant d’impédance nominale 8 ohms. La bande passante d’une enceinte haute fidélité s’étendant de 20 à 20 000 Hz, son impédance moyenne ou même minimale vue par l’amplificateur peut-être très éloignée des dits 8 ohms, 3 ou 4 ohms par exemple. Ainsi, les 8 ohms officiels (comme le 220 Volt de notre secteur dont  la tension peut varier de 218 à 240 V) reste une norme officielle peu indicative.

C’est la raison pour laquelle Focal est l’un des rares constructeurs de haut-parleurs et d'enceintes acoustiques affichant clairement l’impédance minimale de chacun de ses produits hifi. Exemple : Impédance nominale 8 ohms pour un minimum de 5 ohms.

En conclusion

Il est raisonnable de considérer la plupart des enceintes hifi actuelles, dont les enceintes Focal, comme étant d’impédance moyenne 6 ohms.
On remarquera d’ailleurs que les puissances RMS des amplificateurs multicanaux home cinéma sont de plus en plus souvent indiquées pour une charge de 6 ohms.
En indiquant l'impédance minimale sous laquelle ne descend jamais chacune de ses enceintes hifi (point le plus bas de la courbe d’impédance), Focal permet aux amateurs les plus pointus ou aux professionnels d'avoir une idée réaliste du module d'impédance réellement «regardé» par l'amplificateur.

Les amplificateurs à transistors actuels acceptent des charges s’étendant de 2  ohms à des dizaines d’ohms.  En conséquence, que l’impédance soit de 4/ 8 voire 16 ohms et au-delà, elle sera parfaitement supportée. La seule incidence reste la puissance de sortie des amplificateurs qui variera plus ou moins selon l’impédance de charge réelle. La puissance ayant tendance à augmenter pour les impédances les plus basses.

A cet effet, il est recommandé de prendre en référence la puissance RMS  (Root Mean Square) ou puissance efficace d’un amplificateur sur 8 ohms et non celle indiquée sur 4 ou 6 ohms. Dans des conditions de charge difficiles ou d’écoutes à très fort niveau, cela autorise une marge de sécurité en matière de courant disponible.